July 26, 2015

A propos

Nous unir pour défendre l’intérêt général face à ceux qui détruisent notre planète

“Notre affaire à tous” est une association constituée à l’été 2015 pour faire respecter et améliorer le droit actuellement en vigueur, notamment à travers l’inscription dans la Charte de l’environnement de la lutte contre le dérèglement climatique, l’octroi au Procureur pénal européen de la compétence environnement, la formation des magistrats ou encore l’inscription de l’écocide comme cinquième crime reconnu par la Cour pénale internationale.

Les membres fondateurs de cette association sont :

 

Marie ToussaintMarie-ok

Présidente. Biberonnée à la lutte contre l’extrême exclusion, j’ai vite été frappée par les conséquences qu’entraîne la finitude de la planète sur le nécessaire vivre-ensemble et la juste répartition des richesses. Instaurer les moyens de prendre en compte cette finitude, l’unicité de la planète avec les êtres vivants, dans nos relations économiques, sociales, environnementales… m’a poussée à creuser toutes les manières de défendre justice sociale et environnementale. Et le droit est un outil majeur.

 

 

Julien BayouJulien-ok

Le changement climatique est un défi civilisationnel posé à l’humanité entière. Juriste amateur, je suis convaincu que le droit offre un moyen d’action essentiel pour agir. En faisant respecter les dispositifs existants comme en inventant les règles communes de demain, nous pouvons collectivement relever le défi de la responsabilité vis à vis du vivant et des générations futures.

 

 

 

Valérie CabanesValerie-ok

Je suis juriste en Droit International et spécialisée dans les Droits de l’Homme. J’ai passé près de 20 ans à diriger des programmes internationaux de solidarité internationale dans les champs de la Santé et des Droits de l’Homme. Mes voyages dans plus de 40 pays et mes recherches m’ont convaincue que la guerre et la pauvreté sont intimement liées au changement climatique, à la sur-exploitation des ressources terrestres et à un partage inéquitable de celles-ci. Détruire l’environnement global, menacer la sûreté de la planète,  est une atteinte aux droits fondamentaux de l’homme et devrait être considéré comme un des crimes internationaux les plus graves, ceci afin de protéger les conditions de vie des générations actuelles et futures. Depuis trois ans, je défends cette revendication citoyenne en tant que porte-parole du mouvement End Ecocide on Earth – Arrêtons l’écocide sur terre.

Untitled design (2)Marine Calmet

Elève-avocate spécialisée en droit de l’environnement, je souhaite voir aboutir l’émergence d’une réglementation ambitieuse, au service du bon sens et du dialogue pour une justice sociale et environnementale.
Le droit de l’environnement tel que je le conçois pour demain est à la fois le reflet de notre relation à la nature, harmonieux et proportionné, et un outil fort au service des citoyens et des associations.

 

 

 

 

Flora ClodicFlora Clodic-NAAT

Journaliste et community manager, convaincue que nous avons tous un rôle à jouer pour contraindre nos Etats à mieux lutter contre le changement climatique et à respecter leurs engagements internationaux, je rejoins le combat pour la justice climatique – et Notre affaire à tous – après plusieurs mois auprès de Place To B, à la fois média et quartier général pour la société civile et médiatique pendant la COP21.

 

 

 

Wandrille JumeauxWandrille JUMEAUX-ok

Engagé depuis 2010 pour la protection de notre planète et de ses habitants, je pense utile de faire flèche de tout bois pour faire avancer les combats écologistes partout dans le monde. Désobéissance civile, occupation non-violente, pétition, manifestation ou interpellation publique sont d’autant plus efficaces qu’elles sont accompagnés et complétées d’actions juridiques pour défendre notre droit au buen vivir !  Notre initiative y contribuera, c’est notre affaire à tous.

 

 

 

Vincent-okVincent Madeline

Militant écologiste depuis 2009, j’ai réalisé à de multiples reprises que la protection de la nature se heurtait au fait… qu’elle n’a rien d’obligatoire ! En étudiant le droit de l’environnement, j’ai découvert un outil à améliorer, et depuis je suis convaincu que pour mettre fin au “droit à polluer” il faut agir de l’échelon local à l’échelon international.

 

 

 

 

Ingrid MettonIngrid

C’est en étudiant les liens entre le changement climatique et le conflit Syrien que j’ai pris conscience que le changement climatique n’était pas une menace éloignée, une chimère, mais que ses premières conséquences dramatiques étaient déjà parmi nous. C’est donc en toute logique que j’ai décidé de m’engager, en tant qu’avocate, dans la protection de l’environnement avec l’arme qui est la mienne, le droit.

 

 

 

Samanta-okSamanta Novella

En 2009, je quitte le web 2.0 et DailyMotion, dont j’étais directrice artistique et dans l‘équipe initiatrice, pour me consacrer à ma véritable passion: l’écologie, guidée par mon respect profond pour l’interdépendance entre l’humain et la nature. Initiée à la cosmovision des peuples indigènes, avec lesquels j’ai été élevée, et à leur approche des droits de la nature, il m’a semblé être de mon devoir, en tant que professionnelle de l’expression artistique, de contribuer à diffuser ces valeurs et cette vision du monde dans tous les milieux. Ma première action est donc de « hacker » le festival de Cannes en partenariat avec les producteurs Avatar pour défendre notre lien avec la nature. Depuis lors, je me dédie à la reconnaissance des droits de la nature et du crime d’écocide, travaillant en étroite relation avec de nombreux mouvements dans le monde afin de soutenir, coordonner, diffuser les initiatives pour contribuer au nécessaire changement des consciences et des pratiques.

 

Edouard Raffinedouard-ok

La politique de l’autruche est un constat écœurant. Malgré des avancées écologistes  encourageantes, sincères, des sujets fondamentaux ne sont pas traités, des dossiers emblématiques sont enterrés, des projets contre productifs sont sponsorisés. Il est aujourd’hui évident que tous les leaders de ce monde ne sont pas prêts à assumer un changement profond. Notre génération a un devoir d’indignation et devra arracher ses victoires radicales. Dans ce but, le droit n’est pas la moins utile des armes. Alors en tant que jeune avocat, exerçant en Droit public, je mets mes compétences au service de NAAT qui refuse, qui proteste, qui innove, qui propose, bref, qui fait entendre la voix  des générations futures.

3 thoughts on “A propos

  • Chère Ingrid Metton, vous avez parfaitement raison de lier le conflit syrien au réchauffement actuel. Il y a d’ailleurs des précédents, toute les croisades de l’an 1098 à l’an 1291 ont été faites à la suite de périodes de fort réchauffement en France. Les années 992-993, 1135, 1172, 1182, 1186-1187, 1227-1228, 1231-1232 et 1267-1268 ont eu des été torrides. Les gaz à effet de serre de ces périodes étaient sans doute dus au fait que l’on brulait les cadavres des infidèles.

  • Bonjour
    Etant depuis longtemps persuadée que l’ecologie est une science “dure”et non une opinion politique ,et que l’instituer en parti (pourquoi n’y a t il pas de parti historique ou mathematique ?)est un non sens qui voue ses zélateurs à l’echec et à la confusion .(apparemment prouvé par les derniers résultats électoraux qui ne reflétent en rien les préoccupations réelles des citoyens à ce sujet) ,je suis favorable à votre approche juridique
    Je pense que se constituer en “lobby”(meme si c’est un “gros mot ” pour beaucoup )pourrait également étre utile
    J’avais été particulièrement scandalisée par la constatation résignée et desinvolte de leur échec par les participants à la précédente conférence sur le climat et j’avais proposé de traduire ses participants devant un tribunal pour “non assistance à humanité en danger “voire genocide en bande organisée ” 🙂 ou 🙁 c’est selon.
    Je pense donc que votre approche est bonne ,que cela pourrait représenter en partie le volet”contraignant” de la COP 21 qui n’a pu étre mis en place . Une surveillance par la société civile via les tribunaux de l’effectivité de la mise en acte des engagements pourrait étre une bonne solution à mettre en oeuvre d’urgence (tant que le respect du droit et des tribunaux est une donnée universelle encore à peu près ancrée dans les esprits )
    Je crains que les effets primaire et secondaires du rechauffement climatique n’entraine rapidement une recul majeur de la “civilité” au niveau local et international avec perte de ce levier.
    Par ailleurs , je suis préte à vous soutenir et à vous aider sous condition que votre association ne devienne pas un énième grand fourre-tout revendicatif à coloration politique quelle quelle soit (J’avais été à une des premières réunions d”attac par curiosité et été catastrophée par cette approche ).
    Méme si l’ecologie n’est pas une science détachée de son contexte et oh combien , je pense qu’un mouvement comme le vôtre ne peut aboutir au résultat initialement escompté qu’au prix d’un énoncé initial très clair des buts , d’un recentrage régulier vers ceux çi ,d’une discussion permanente sur le risque de la perversion des buts par les moyens employés et d’une vigilance sans faille vis à vis des tentatives de récupération qui ne manqueront pas de survenir .
    Bien cordialement
    mc bouillerce
    medecin à la retraite(récente)
    sensibilisée au droit à traver un d e s s droit santé ethique
    En fonction de vôtre réponse , je ferai passer ce lien à mes correspondants (dont quelques juristes) .

  • Bonjour,
    Je note dans votre présentation que “votre influence réelle repose sur notre expertise en matière juridique (…) le droit environnemental”.
    Nous sommes un groupe de militants écolo (EELV et indépendants). Nous souhaiterions améliorer un projet de parc aménagé sur le plateau d’Avron (Rosny – Seine St Denis) présenté par la mairie. Il s’agit pour nous de faire respecter quelques lois de protection du biotope que le projet de la municipalité (LR) ne respecte pas. Mais nous aurions besoin de quelques conseils juridiques pour sécuriser notre recours gracieux et notre future demande auprès du tribunal administratif. Mais évidement, nos moyens financiers sont inexistants. Pourriez-vous nous recommander quelqu’un ?

Comments are closed.