August 2, 2017

Le Conseil d’administration

Les membres du conseil d’administration de Notre affaire à tous sont :

 

Marie ToussaintMarie-ok

Présidente. Biberonnée à la lutte contre l’extrême exclusion, j’ai vite été frappée par les conséquences qu’entraîne la finitude de la planète sur le nécessaire vivre-ensemble et la juste répartition des richesses. Instaurer les moyens de prendre en compte cette finitude, l’unicité de la planète avec les êtres vivants, dans nos relations économiques, sociales, environnementales… m’a poussée à creuser toutes les manières de défendre justice sociale et environnementale. Et le droit est un outil majeur.

 

 

 

Victoria Barigant

 

 

 

 

 

 

Clotilde Bato

Après plusieurs années sur le terrain en Inde dans l’élaboration et le suivi de programmes de développement rural, elle intègre SOL en 2006 pour en devenir directrice en 2010. C’est depuis cette date qu’elle participe à la création de plusieurs programmes de terrain d’agroécologie et de protection de la biodiversité en Inde, Afrique de l’Ouest et en France, en étroite collaboration avec des leaders paysans comme Rajagopal, Vandana Shiva et Philippe Desbrosses. En 2015, elle lance au côté de Vandana Shiva le pacte citoyen pour la Terre qui vise à sensibiliser le grand public aux enjeux de protection de l’environnement.

 

 

Valerie-okValérie Cabanes

Je suis juriste en Droit International et spécialisée dans les Droits de l’Homme. J’ai passé près de 20 ans à diriger des programmes internationaux de solidarité internationale dans les champs de la Santé et des Droits de l’Homme. Mes voyages dans plus de 40 pays et mes recherches m’ont convaincue que la guerre et la pauvreté sont intimement liées au changement climatique, à la sur-exploitation des ressources terrestres et à un partage inéquitable de celles-ci. Détruire l’environnement global, menacer la sûreté de la planète,  est une atteinte aux droits fondamentaux de l’homme et devrait être considéré comme un des crimes internationaux les plus graves, ceci afin de protéger les conditions de vie des générations actuelles et futures. Depuis trois ans, je défends cette revendication citoyenne en tant que porte-parole du mouvement End Ecocide on Earth – Arrêtons l’écocide sur terre.

 

 

 

Laetitia Liebert

Humaniste et citoyenne du monde, titulaire d’un doctorat scientifique, elle a commencé sa carrière internationale en entreprise dans l’export avant de diriger des équipes et des programmes de développement rural et de santé au sein d’ONG – AVSF, MSF – sur le terrain en Palestine, en Israël, en Angola puis au siège en France, USA et Japon. Elle dirige ensuite le bureau international de Greenpeace Méditerranée et mène des campagnes stratégiques dans le domaine de l’énergie et l’agriculture au Liban, en Égypte, en Jordanie, en Israël et en Turquie, pays dont les populations sont sévèrement touchées par les politiques commerciales et d’investissement locales. Sensible aux graves conséquences humaines que la mondialisation non régulée génère, elle dirige Sherpa, association d’avocats, de 2014 à 2017.

Laetitia Liebert parle couramment l’arabe, l’hébreu, le portugais, l’espagnol et l’anglais.

 

Untitled design (2)Marine Calmet

Elève-avocate spécialisée en droit de l’environnement, je souhaite voir aboutir l’émergence d’une réglementation ambitieuse, au service du bon sens et du dialogue pour une justice sociale et environnementale.
Le droit de l’environnement tel que je le conçois pour demain est à la fois le reflet de notre relation à la nature, harmonieux et proportionné, et un outil fort au service des citoyens et des associations.